Burkina : 9 nouveaux ministres

Burkina : 9 nouveaux ministres Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le Président Roch Kaboré du Burkina

Le Président Roch Kaboré du Faso a procédé à un remaniement ministériel mercredi en fin de soirée.

Contrairement au gouvernement du 20 février 2017 qui comptait 32 membres, celui du 31 janvier, dont lecture a été faite aux environs de 22h à la télévision nationale, compte 33 membres.

Le premier ministre Paul Kaba Thiéba III a été maintenu, mais neuf ministres font leur entrée, sept ministres conservent leurs postes et le reste n'a été qu'un jeu de chaises musicales.

Le fait marquant dans le jeu de chaise musicales ; c'est le ministère de la sécurité d'où part Simon Compaoré le président par intérim du parti au pouvoir, pour devenir Ministre d'Etat auprès de la Présidence du Faso.

Sa tête avait été réclamée à plusieurs reprises suite aux attaques récurrentes que connaît le pays.

Son portefeuille à la sécurité est désormais porté par Clément Sawadogo, ancien ministre de la fonction publique.

Pour les entrants, Paul Robert Tiendrébéogo entre dans un département créé par le même décret, le ministère de l'intégration africaine et des Burkinabè de l'extérieur.

Les autres départements ministériels qui seront gérés par de nouveaux hommes sont entre autres, l'énergie où le député Bachir Ismaël Ouédraogo prend les rênes, l'éducation, la fonction publique, les transports, la justice et les sports.

Ce nouveau gouvernement est le troisième formé par Rock Marc Christian Kaboré, depuis son accession au pouvoir en 2015.

Lire plus