L'ANC n'a encore rien décidé pour Zuma

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Jacob Zuma a appelé les leaders du parti à la patience.

Les leaders de l'ANC se réuniront de nouveau mercredi, pour discuter de son éventuel départ anticipé.

Au terme d'un après-midi de tractations, le parti au pouvoir en Afrique du Sud a fait savoir lundi que son principal organe de décision devrait se retrouver dans deux jours pour évoquer plusieurs sujets dont celui de "la transition" entre le gouvernement actuel et son successeur.

L'ANC n'a révélé aucun détail sur l'état des discussions qui ont lieu lundi.

Jacob Zuma a appelé les leaders du parti à la patience.

La Commission nationale exécutive, le principal organe de décision du parti, est habilitée à prendre la décision de remercier Jacob Zuma, qui n'est pas élu au suffrage universel direct, mais par les députés.

Le second mandat de Jacob Zuma, au pouvoir depuis 2009, n'expire qu'en 2019. Mais la pression n'a jamais été aussi forte, tant dans l'opposition que dans son propre parti, pour qu'il l'abrège au plus vite.

Le chef de l'Etat doit prononcer jeudi son discours annuel sur l'état de la nation.

Mais ses opposants dans les rangs de l'ANC sont bien décidés à obtenir son départ avant.

Ils veulent que M. Zuma cède sa place à Cyril Ramaphosa, le nouveau chef du parti.

Ces adversaires au sein de l'ANC redoutent une débâcle aux élections générales de 2019, si le président restait au pouvoir.

Sur le même sujet