Un opposant kényan "déporté" au Canada

Copyright de l’image EPA
Image caption Miguna Miguna (à gauche) a été arrêté lors de l'investiture symbolique de Raila Odinga, le 30 janvier.

Miguna Miguna, accusé de trahison, a été placé mardi soir par la police kényane dans un vol à destination du Canada.

Un juge avait pourtant ordonné qu'il soit présenté devant un tribunal de Nairobi, mercredi matin.

Miguna Miguna, qui n'occupe aucun poste officiel au sein de l'opposition, dispose des nationalités kényane et canadienne.

Il a été propulsé sur le devant de la scène depuis sa participation à l'investiture symbolique, comme "président du peuple", du chef de l'opposition Raila Odinga, le 30 janvier.

Il est l'un des trois membres de l'opposition arrêtés pour avoir participé à cet événement.

La police a relâché les deux autres opposants, deux députés, dont l'un a aussi été inculpé de trahison.

Mardi, des manifestations de soutien à M. Miguna ont fait au moins un mort dans l'ouest du pays.

Des photos de M. Miguna assis dans un avion ont circulé mardi soir sur les réseaux sociaux.

Son avocat a déclaré à l'Agence France-Presse avoir été "informé de source fiable qu'on a forcé Miguna Miguna à monter dans un vol de la compagnie KLM pour une déportation vers le Canada".

M. Miguna a perdu la course au gouvernorat de Nairobi en tant que candidat indépendant lors des élections d'août 2017.

Sur le même sujet