Rwanda : un prédicateur au cœur d'un tollé

Copyright de l’image AFP
Image caption Le sermon d'un prédicateur rwandais a irrité des groupes de défense des droits de la femme.

Un prédicateur rwandais pourrait être traîné devant l'organe de régulation des médias de son pays après avoir affirmé que la femme était "la source du mal".

"Il n'y a rien de bon à trouver chez les femmes", a dit Nicolas Niyibikora dans un sermon diffusé sur une radio rwandaise en janvier dernier.

"Si vous avez lu la Bible, qui a introduit le péché dans le monde ?" a-t-il demandé à ses auditeurs, avant de répondre lui-même : "Ce n'était pas un homme."

Selon le journal rwandais "New Times", le sermon a irrité des groupes de défense des droits de la femme, notamment Pro-Femme qui, lors d'une conférence de presse, a mis en garde contre les "actes de haine".

Pro-Femme a déposé une plainte auprès de l'organe de régulation des médias au Rwanda, dont les membres se réuniront la semaine prochaine pour discuter du sermon donné par Nicolas Niyibikora.

Niyibikora serait membre de l'Eglise évangélique du septième jour, dont les fidèles au Rwanda ont pris leurs distances avec lui, affirmant qu'il avait exclu de leurs rangs depuis plusieurs années.

Sur le même sujet