Sénégal : nouveau renvoi du procès des djihadistes présumés

Copyright de l’image Google
Image caption L'imam Alioune Ndao fait partie des 31 personnes jugées pour "actes de terrorisme" au Sénégal.

La justice sénégalaise a renvoyé au 14 mars prochain le procès de 31 djihadistes présumés. Ils ont comparu mercredi devant un tribunal de Dakar pour "actes de terrorisme et financement du terrorisme".

Trois femmes et un célèbre imam, Alioune Ndao, figurent parmi les prévenus, qui sont tous de nationalité sénégalaise.

M. Ndao est en détention depuis plus de deux ans. L'un des prévenus est soupçonné de s'être rendu en Syrie.

Des liens supposés avec des djihadistes étrangers ont été découverts sur les téléphones portables de certains accusés.

La cour chargée de les juger a invoqué des changements intervenus dans la composition de sa chambre criminelle pour renvoyer l'affaire.

Il s'agit du premier procès collectif de djihadistes présumés au Sénégal. Il avait déjà été renvoyé à son ouverture, le 27 décembre dernier.

Sur le même sujet