La Gambie doit dédommager des journalistes

Copyright de l’image Reuters
Image caption La Gambie n'était pas propice à l'exercice du métier de journaliste durant le magistère de Yahya Jammeh (en photo).

La cour de justice de la Cédéao a ordonné à l'Etat gambien de verser globalement 127.000 dollars à quatre journalistes, pour violation de leurs droits.

La juridiction communautaire a été saisie en 2015 par les plaignants qui estimaient avoir été arbitrairement arrêtés, harcelés et détenus dans des conditions inhumaines.

Trois des journalistes avaient pris le chemin de l'exil, craignant d'être persécutés.

La Gambie était dirigée à l'époque par Yahya Jammeh.

Son régime était surtout connu pour ses violations des droits de l'homme ou de la liberté d'expression.