Faux médicaments : un procès au Bénin

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Selon l'OMS, les médicaments de contrefaçon contre le paludisme font environ 100.000 morts par an en Afrique.

Neuf personnes ont comparu devant un tribunal de Cotonou, dans le cadre d'une procédure judiciaire contre la vente de médicaments contrefaits.

C'est la première fois que des personnes sont jugées dans ce pays pour la vente de faux médicaments.

Parmi les prévenus figuraient des responsables des grandes sociétés pharmaceutiques du Bénin, de l'agence nationale chargée des approvisionnements en médicaments du pays et deux employés d'un député de l'opposition béninoise.

Le chef d'un service du ministère de la Santé est également poursuivi, en vertu des lois sur la protection des consommateurs.

Le gouvernement du Bénin a intensifié la lutte contre la contrefaçon au cours de l'année écoulée, en procédant à des dizaines d'arrestations et en saisissant une centaine de tonnes de faux médicaments.

Selon les estimations de l'OMS, plus de 100.000 personnes meurent chaque année en Afrique à cause de faux médicaments contre le paludisme.

Sur le même sujet