Emprisonnés en Israël

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Une manifestation de ressortissants de pays d'Afrique contre leur expulsion par Israël

Les autorités israéliennes ont emprisonné 16 demandeurs d'asile érythréens, qui ont rejeté une offre d'expulsion vers le Rwanda.

Ce sont les premiers demandeurs d'asile à être détenus dans le cadre du plan d'expulsion de ressortissants africains vers le Rwanda et l'Ouganda.

Quelque 600 demandeurs d'asile ont déjà reçu des avis d'expulsion des autorités israéliennes.

Environ 35.000 demandeurs d'asile risquent d'être expulsés par Israël, selon l'organisation israélienne de défense des réfugiés.

Des demandeurs d'asile parmi ceux qui sont visés par le plan d'expulsion sont accueillis au centre de détention de Holot, situé dans le sud du pays.

Certains d'entre eux mènent une grève de la faim, pour protester contre leur éventuelle expulsion.

En janvier dernier, le gouvernement israélien a demandé à des milliers de migrants africains de quitter le pays. Ceux qui ne s'exécuteraient pas dans un délai de 90 jours risquent d'être envoyés en prison, selon les autorités d'Israël.

Le gouvernement a promis de verser aux migrants jusqu'à 3.500 dollars (environ 1,8 million de francs CFA) pour qu'ils quittent le territoire israélien.

Sur le même sujet