Sénégal : le permis à points contre les accidents routiers

Arwa Barkallah, BBC Afrique, Dakar

Copyright de l’image Google
Image caption Abdoulaye Daouda Diallo, le ministre sénégalais chargé des transports terrestres

Le ministère sénégalais chargé des transports terrestres veut instaurer le permis à points pour tous les types de véhicules. La mesure annoncée depuis juin 2017 devrait entrer en vigueur à partir de juillet prochain.

Initialement prévue en janvier 2018, l'application de cette mesure n'a pas eu lieu. Des accidents de la route survenus lors du pèlerinage musulman de Porokhane (centre) ont emmené le ministère des transports terrestres à vouloir rendre effective l'application du permis à points dès le second semestre de cette année.

Neuf personnes ont été tuées dans une série accidents, qui ont fait en tout 62 blessés lors du pèlerinage de Porokhane. Le bilan est lourd, mais les accidents font beaucoup plus de morts et de blessés lors des grands rassemblements religieux au Sénégal.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Une photo d'archives - Les accidents de la route font des centaines de morts et de blessés par an au Sénégal.

En marge de sa visite aux victimes des accidents survenus lors du pèlerinage de Porokhane, à l'hôpital régional de Koalack (centre), le ministre des transports terrestres, Abdoulaye Daouda Diallo, a promis l'entrée en vigueur, dès juillet prochain, du permis à points et l'installation de points de contrôle technique des véhicules dans toutes les régions du pays.

Facteurs "accidentogènes"

Avec le permis à points, le gouvernement sénégalais espère réduire "les comportements dangereux" de certains conducteurs, même s'il reconnaît qu'il y d'autres facteurs "accidentogènes" comme la mauvaise qualité et le défaut d'éclairage d'une partie du réseau routier national.

Selon les médias locaux, la mesure censée entrer en vigueur en juillet prochain engendre déjà le mécontentement de certains acteurs des transports en commun, qui pourraient également être interdits de circuler au-delà de 20 heures.

Les accidents de la route font des centaines de morts et de blessés chaque année au Sénégal. Le mauvais état des routes et des véhicules, ainsi que le mauvais comportement de certains chauffeurs sont souvent cités comme étant les causes des accidents.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, les accidents de la route font 26 morts par heure en Afrique.

Sur le même sujet