Quatorze morts dans un naufrage en RDC

Poly Muzalia, Kinshasa, BBC Afrique

Les accidents maritimes sont monnaie courante en RDC, où les moyens de transport sont souvent vétustes.

Crédit photo, AFP

Légende image,

Les accidents maritimes sont monnaie courante en RDC.

Au moins 14 personnes ont été tuées et environ 500 autres portées disparues après le naufrage d'une embarcation, lundi soir, près de Kwamouth, une localité située sur le fleuve Congo, affirment des sources contactées par BBC Afrique.

Le naufrage survenu à 380 kilomètres au nord-est de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, a fait au moins 15 morts, selon un prêtre catholique de la province de Mayi Ndombe.

Le gouvernement congolais affirme que 14 personnes sont portées disparues et qu'il y aurait eu 108 rescapés.

Selon le député Didace Pembe, un élu de la région, environ 500 personnes sont portées disparues.

La diversité du bilan révèle la difficulté d'avoir des statistiques fiables sur les embarcations qui sillonnent les eaux congolaises.

Bien souvent, ces bateaux ne disposent pas de manifestes indiquant le nombre de passagers à bord.

En RDC, le réseau routier est délabré. Pour la plupart des Congolais, le fleuve est souvent le moyen de transport le moins cher pour voyager.

Les accidents maritimes sont monnaie courante, car les mesures élémentaires de sécurité ne sont pas respectées.

Malgré les risques, des milliers de passagers s'entassent chaque jour sur ces embarcations de fortune.