Somalie : 4 soldats tués par les shabaab

Le convoi du contingent burundais attaqué entre Mogadiscio et Jowhar par le groupe al shabaab. Copyright de l’image Twitter
Image caption Le convoi du contingent burundais attaqué entre Mogadiscio et Jowhar par le groupe al shabaab.

L'explosion d'un kamikaze qui a percuté vendredi une voiture dans une base militaire somalienne à environ 30 km au nord-ouest de Mogadiscio, la capitale, a tué un soldat et blessé plusieurs autres.

Selon l'armée, l'attaque revendiquée par le groupe islamiste al Shabaab a eu lieu un peu avant la prière du vendredi.

Le commandant Abdullahi Ise a révélé qu'elle a été perpétrée lorsque la base militaire était presque vide.

Par ailleurs, un porte-parole militaire, a signalé que trois soldats ont été tués dans une embuscade tendue au contingent Burundais, entre Mogadiscio et Jowhar.

Sept soldats ont été blessés et quatre autres sont portés disparus après l'attaque à la roquette.

Le porte-parole d'al-Shabaab, Abdi Asis Abu Musab, a déclaré à Reuters que les forces militantes s'étaient emparées de la ville de Balad, située à 30 kilomètres au nord de Mogadiscio.

Lire aussi :

Un responsable militaire a confirmé que les forces d'al Shabaab avaient encerclé cette ville.

L'attaque a été confirmée par le lieutenant-colonel Wilson Rono, un porte-parole de la mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) qui soutient le gouvernement.

Le départ de l'AMISOM, une force de 22 000 hommes, est prévu en 2020.

Sur le même sujet