Burkina: des "scènes apocalyptiques"

La fumée enveloppe Ouagadougou après la double attaque perpétrée vendredi. Copyright de l’image Getty Images
Image caption La fumée enveloppe Ouagadougou après la double attaque perpétrée vendredi.

Le Premier ministre burkinabè, Paul Kaba Thiéba, a qualifié de "scènes apocalyptiques" le théâtre de la double attaque menée vendredi à Ouagadougou.

"Ce que j'ai vu ici, c'était vraiment des scènes apocalyptiques et je voudrai dans un premier temps m'incliner devant la mémoire de nos braves soldats tombés, les armes à la main" a déclaré M. Thiéba.

Le chef du gouvernement s'exprimait samedi à l'issue d'une visite au siège de l'Etat-major qui avait été visé par une attaque à la voiture piégée.

Il a vivement condamné cet attentat qui a fait huit morts et plusieurs blessés parmi les forces de sécurité.

Le porte-parole du gouvernement burkinabè, Remis Fulgance Dandjinou, a lui aussi condamné cette attaque "des mouvements terroristes dans le Sahel".

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le porte-parole du gouvernement burkinabé, Rémi Fulgance Dandjinou (D) et son homologue de la sécurité sociale.

Selon lui, ceci constitue une tentative de "déstabilisation" ou de "blocage" de l'avancée démocratique du pays. Les attaques n'ont pas été jusqu'ici revendiquées.

Lire aussi :

Mais des sources proches du gouvernement n'excluraient pas une responsabilité de personnes liées au putsch manqué de 2015.

Le procès de deux généraux, Diendéré et Bassolé, impliqués dans cette affaire, a démarré mardi dans la capitale.

Sur le même sujet