Ping rencontre des proches de Bongo

Ali Bongo a été réélu en 2016, à l'issue d'un scrutin controversé. Copyright de l’image ISSOUF SANOGO
Image caption Ali Bongo a été réélu en 2016, à l'issue d'un scrutin controversé.

Le ministre de l'Intérieur gabonais, Lambert Matha s'est entretenu pour la première fois depuis la présidentielle de 2016 avec des proches du principal opposant Jean Ping, en vue des législatives.

Lambert Matha a rencontré le président du parti d'opposition Union nationale (UN), Zacharie Myboto, le secrétaire général du parti Rassemblement Héritage et Modernité (RHM), Michel Menga.

Le président des Démocrates, Guy Nzouba-Ndama a aussi assisté à cette réunion, rapporte l'AFP.

L'UN, le RHM et les Démocrates sont des formations faisant partie de la coalition autour de Jean Ping.

Ces partis ont affiché leur souhait de participer aux élections législatives lors de consultations internes au sein de la coalition autour de Jean Ping, selon la coalition.

Mais ils n'ont pas encore affiché leur position officielle et définitive. Jean Ping ne s'est quant à lui pas encore prononcé.

A lire aussi :

Gabon : dans l'attente des résultats

Gabon: la CPI va ouvrir une enquête

Gabon : Transparency veut l'audition des Bongo

Copyright de l’image PIUS UTOMI EKPEI
Image caption Jean Ping maintient le suspens sur une éventuelle participation aux prochaines législatives.

Le Centre gabonais des élections (CGE) doit annoncer la date des élections, a indiqué Jean-Eric Nziengui Mangala, porte-parole du ministère de l'Intérieur.

"C'est lui seul qui devra produire le calendrier électoral", a-t-il ajouté.

Le CGE est un nouvel organe politique créé en 2017 lors du dialogue politique entre la majorité et une partie de l'opposition. Il n'a pas encore été mis en place.

Les législatives ont déjà été reportées deux fois. Selon la Cour constitutionnelle en juillet, les députés, en place depuis février 2012 et élus pour cinq ans, resteront en fonction jusqu'à la nouvelle élection.

Sur le même sujet