Togo : manifestations de l'opposition suspendues

Des membres de la coalition de l'opposition togolaise marchent le 21 septembre 2017 à Lomé (illustration). Copyright de l’image Getty Images
Image caption Des membres de la coalition de l'opposition togolaise marchent le 21 septembre 2017 à Lomé (illustration).

L'opposition togolaise a suspendu la série de manifestations prévues la semaine prochaine.

Les membres de la coalition des 14 partis de l'opposition togolaise ont pris cette décision à la suite de la demande du président ghanéen, Nana Akufo Ado, le médiateur dans la crise politique que traverse le pays.

"Nous avons été invités par le président ghanéen à Accra… Il nous a demandé de lui accorder une semaine pour discuter avec le gouvernement pour lui faire comprendre qu'il doit arrêter le processus de préparation des élections", a déclaré Brigitte Adjamagbo Jonhson, coordonnatrice de ladite coalition.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption De jeunes sympathisants de l'opposition togolaise lors d'une marche le 5 octobre 2017 à Lomé.

Cependant, tout pourrait reprendre si le médiateur ne réussit pas sa mission.

"Si nous constatons que le facilitateur n'a pas réussi à faire revenir le gouvernement à la raison, vous pouvez être sûr que les manifestations reprendront de plus belle", a signalé Mme Johnson.

Lire aussi :

Selon elle, "c'est le gouvernement qui complique les choses en poursuivant de manière unilatérale la préparation des élections locales".

L'opposante estime que le gouvernement de Faure Gnassingbé veut les mettre devant le fait accompli, une méthode qu'ils connaissent bien pour l'avoir subie. Mais, "nous ne sommes plus disposés à les laisser faire", a-t-elle averti.

Sur le même sujet