Odinga envisage une plainte contre Facebook

M. Odinga a précisé que mardi, en début d'après-midi, des pirates avaient accédé au système électronique de la Commission électorale (IEBC) Copyright de l’image Getty Images
Image caption Raila Odinga

Le leader de l'opposition kényane, Raila Odinga, declare qu'il envisage une action en justice contre le réseau social Facebook.

Il a accusé Facebook d'avoir coopéré avec des groupes comme Cambridge Analytica en faveur de son rival Uhuru Kenyatta.

Les patrons de Cambridge Analytica se sont vantés du contrôle qu'ils ont exercé au Kenya, sans savoir qu'ils étaient filmés.

Ce qui a créé un scandale dans le pays.

LIRE AUSSI

Kenya: elle accouche devant son bureau de vote

Elections au Kenya: l'appel d'Obama

Kenya : l'opposition rejette les résultats provisoires

Le groupe est accusé d'avoir exploité les données de millions d'utilisateurs de Facebook en faveur du président Kenyatta en 2013 et en 2017.

M. Odinga a décrit les méthodes utilisées comme "diaboliques".

Il a ajouté qu'il envisage de traîner en justice Facebook et Cambridge Analytica en dehors du Kenya.

Facebook s'est excusé de ne pas avoir protégé les données de ses utilisateurs.

Sur le même sujet