Côte-d'Ivoire: Pâques chez les Baoulé

Les femmes du village d'Assounvoué prépare les repas pour la fête du "Paquinou". Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les femmes du village d'Assounvoué prépare les repas pour la fête du "Paquinou".

La fête de Pâques est un moment de retrouvailles chez les Baoulé, au centre de la Côte-d'Ivoire.

C'est aussi une occasion de faire connaitre aux jeunes les coutumes de leurs ancêtres.

A Assounvoué, un village situé à 200 kilomètres d'Abidjan, la capitale, les expatriés baoulé retrouvent leurs familles.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Un jeune couple Baoulé arrive au village pour assister à la fête.

"Il faut bien accueillir la famille. Certains jeunes ne sont jamais venus au village. Il faut leur donner envie de revenir", a déclaré Akissi Pkassa.

Entourée d'une demi-douzaine d'autres femmes, elle coupe la tête d'un poulet à côté de bassines de viande marinée, d'oignons et de bananes.

Elles préparent les mets pour une cinquantaine de personnes.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption L'apparition du masque "Goli" qui ne sort que lors des grandes occasions.

"Paquinou" est la fête de la viande et du vin. Mais aussi une occasion particulière pour régler les conflits et réconcilier les familles.

Au programme, il y a les cérémonies traditionnelles de danses, la messe chrétienne, les réunions familiales et les palabres villageois pour préparer l'avenir.

Après une nuit de danse et de fête, le masque "Goli" qui ne sort que lors des grandes occasions est accueilli par les populations.

Sur le même sujet