Le Mali rappelle son ambassadeur en Algérie

Des migrants africains en Libye, vivant dans des conditions difficile (illustration). Copyright de l’image Getty Images
Image caption Des migrants africains en Libye, vivant dans des conditions difficile (illustration).

Les représentants diplomatiques du Mali en Algérie ont été rappelés par leur pays pour consultation sur la situation précaire de leurs ressortissants.

Au total, 1441 Maliens ont été expulsés d'Algérie de janvier à mars 2018 dans des conditions "très difficiles" par les autorités maliennes.

Abdrahamane Sylla, le ministre des Maliens de l'extérieur de l'intégration africaine, décrit cette situation de "traitements pas tout à fait acceptables".

Selon lui, cette situation est la raison qui a poussé le gouvernement de son pays à rappeler son ambassadeur et son consul général d'Algérie pour consultation.

Le ministre Malien s'est saisi de cette occasion pour demander à ses concitoyens qui ne se sentent pas en sécurité de quitter l'Algérie.

Lire aussi :

En partenariat avec l'Organisation internationale des migrations (OIM), le gouvernement malien a mis en place dans le Nord du pays un mécanisme d'accueil de ses ressortissants expulsés d'Algérie.

Des Maliens expulsés d'Algérie ont récemment manifesté devant l'ambassade de ce pays à Bamako.

Ils dénonçaient les traitements qui leur ont été réservés dans ce pays.

Sur le même sujet