Sénégal: le parlement adopte le parrainage

Moustapha Niasse, le président de l'Assemblée nationale. Copyright de l’image CAPTURE D'ECRAN
Image caption Moustapha Niasse, le président de l'Assemblée nationale.

Le projet de loi sur le parrainage des candidatures a été adopté jeudi par un vote des députés de la majorité présidentielle au parlement sénégalais.

Au total 119 députés de Benno Bokk Yakaar, la mouvance présidentielle ont voté en faveur de la loi sur le parrainage.

Un projet de loi qui a donné cours à une vive controverse au sénégal.

Sur le projet de départ, il était question pour chaque candidat à l'élection législative, d'obtenir au préalable 1% de signatures du corps électoral.

Lire aussi :

Cette disposition a été légèrement modifiée et ramenée à 0, 8% ramenant le nombre de signatures requises pour les candidatures à 52.000, au lieu de 65.000.

Les députés de l'opposition Madické Niang, Ousmane Sonko, Toussaint Manga, Serigne Bara Dolly Mbacké, entre autres, avaient quitté l'hémicycle avant la séance de vote.

Ils ont reproché à Moustapha Niasse, le président de l'Assemblée nationale de n'avoir pas respecté le règlement intérieur de l'institution.

Les travaux ont été suspendus à deux reprises au courant de la journée à cause de quelques perturbations.

Les leaders de l'opposition Idrissa Seck et Malick Gakou avaient été précédemment interpellés par les forces de l'ordre alors qu'ils se rendaient à un rassemblement interdit devant le siège de l'assemblée nationale.

Un impressionnant dispositif de sécurité a été déployé dans la capitale sénégalaise où des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre ont éclaté dans les quartiers Sandaga et Medina.

L'opposition dénonce une manœuvre visant à disqualifier un certain nombre de candidatures mais la majorité quant à elle, explique que le texte permettra de réduire le nombre excessif de prétendants aux législatives et à la présidentielle.

Sur le même sujet