Une quarantaine de civils morts noyés en RDC

Les types de pirogues empruntés par les populations sur l'Oubangui (illustration). Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les types de pirogues empruntés par les populations sur l'Oubangui (illustration).

Au moins quarante civils sont morts noyés dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo.

Ils fuyaient la violence entre l'armée et des individus armés de machettes pour se réfugier au Congo-Brazzaville voisin.

Les embarcations qui les transportaient ont chaviré sur la rivière de l'Oubangui qui marque la frontière entre les deux Congo.

Selon Jean Bakatoye, vice-gouverneur de la province du Sud-Oubangui, les victimes ont été emportées durant leur traversée par de fortes pluies accompagnées d'orage.

"Ce drame est dû principalement à un mouvement de panique chez les populations qui fuyaient la violence", explique-t-il.

Lire aussi :

Le vice-gouverneur de la région a précisé que quelques bandits armés de machettes avaient attaqué les positions des forces armées.

Ces dernières avaient vite réussi à rétablir la situation.