Emzor suspend la distribution d'un sirop incriminé au Nigeria

Nigéria Copyright de l’image PIUS UTOMI EKPEI
Image caption Le couple Buhari

Emzor Pharmaceuticals, l'une des plus grandes sociétés pharmaceutiques du Nigeria vient de suspendre la distribution d'un sirop contre la toux contenant de la codéine.

Les sirops contre la toux contenant de la codéine comme l'Emzolyn de Emzor Pharmaceuticals sont utilisés par des milliers de jeunes nigérians comme de la drogue.

L'annonce du retrait de l'Emzolyn intervient après la mise à jour de ce phénomène de toxicomanie par la diffusion hier d'une enquête de la BBC.

L'enquête révèle que des employés du secteur pharmaceutique nigérian sont impliqués dans la commercialisation sur le marché noir de l'Emzolyn.

Media playback is unsupported on your device
Cette drogue qui tue la jeunesse au Nigéria

Un sirop contre la toux, qui contient de la codéine et qui s'avère être aussi un médicament addictif.

Emzor Pharmaceuticals dit mener une enquête interne sur les révélations de la nouvelle unité d'enquête de la BBC, Africa Eye.

L'un des représentants de la société a été filmé par un journaliste de la BBC infiltré. Dans la vidéo, l'employé en question se vante de pouvoir vendre un million de cartons de sirop au marché noir en une semaine.

"Un élément clé" de Boko Haram arrêté au Nigéria

Il a depuis été licencié.

C'est quoi la codéine ?

Comme la morphine, la codéine est une substance dérivée de l'opium et extraite d'une plante : le pavot somnifère.

Image caption La dépendance au sirop à la codéine prend de l'ampleur au Nigéria

La codéine est utilisée dans des médicaments assez courants contre la douleur ou la toux.

Il agit sur les nerfs en bloquant les signaux de la douleur ou - selon les usages - agit sur le cerveau pour enrayer le réflexe de la toux.

Quatre choses que Trump et Buhari ont en commun

C'est un opiacé hautement addictif et ne peut être vendu légalement que sur ordonnance.

Problème : il se retrouve sur le marché noir et est consommé comme une drogue.

Saisie de biens immobiliers de l'ex première dame du Nigeria

D'après un rapport du gouvernement fédéral nigérian, trois millions de bouteilles de sirop contenant de la codéine sont consommées tous les jours.

Et ces chiffres ne concernent que deux des Etats du nord du Nigeria.

Un phénomène qui inquiète la Première dame du Nigeria

Aisha Buhari a publié le reportage vidéo de la BBC sur son compte Instagram ce matin et s'est dit ''profondément attristée'' par les ravages que fait ce sirop contenant de la codéine parmi les jeunes du nord du Nigeria.

Madame Buhari qui pilote un projet de lutte contre la drogue chez les jeunes, appelle les parents, surtout ceux du Nord à se joindre aux efforts de son organisation et les femmes des gouverneurs des Etats du nord qui ont déjà construit des centres de rééducation, à faire reculer le phénomène du sirop à la codéine.

Sur le même sujet