Une pétition contre le Ta’sib au Maroc

Maroc Copyright de l’image FADEL SENNA
Image caption Manifestation de femmes marocaines contre les discriminations économiques (illustration)

Cent personnalités marocaines ont signé une pétition demandant l'abrogation de la loi sur le droit à l'héritage des femmes au Maroc.

A travers cette pétition, les signataires veulent l'abrogation du Ta'sib, une règle de droit qu'ils estiment discriminatoire à l'égard des femmes dans le royaume chérifien.

Le Ta'sib est une règle qui dispose que les orphelines ou ayant droit de sexe féminin qui n'ont pas de frère doivent partager leur héritage avec les parents masculins les plus proches du défunt.

Maroc : échauffourées entre la police et des manifestants

Cela peut donc s'étendre aux oncles ou cousins même éloignés du défunt père.

Au-delà, cette règle stipule que la femme ne peut toucher que la moitié de ce qui revient de droit dans l'héritage contrairement à l'homme.

Maroc: un leader de la protestation arrêté

Le mandat de la Minurso prolongé

Le professeur de linguistique Moha Ennaji, signataire de la pétition, a déclaré à la BBC que cette loi est "une autre forme de violence contre les femmes au Maroc."

"Le Ta'sib est quelque chose qui doit changer parce que c'est contre les droits de l'homme".

"Il s'agit d'une violation des droits économiques des femmes et de nombreuses familles qui n'ont pas de fils mais seulement des filles ont des problèmes avec cette loi qu'elles tentent de contourner par tous les moyens."

Rabat rompt ses relations avec Téhéran

M. Moha Ennaji souligne que de nombreuses organisations de la société civile et de défense des droits des femmes au Maroc se mobilisent de plus en plus pour l'abrogation de cette loi.

Sur le même sujet