Banque Mondiale: Makhtar Diop à la tête des infrastructures

Banque mondiale Copyright de l’image ZACH GIBSON
Image caption Makhtar Diop prendra fonction le 1er juillet 2018

Makhtar Diop a été nommé vice-président de la Banque mondiale pour les Infrastructures.

L'économiste sénégalais Makhtar Diop est le visage africain de la Banque Mondiale le plus connu.

Au sein de cette institution de Breton Woods, il a occupé le poste de vice-président de la banque chargé de l'Afrique depuis janvier 2012 où il gérait un portefeuille d'un montant de 70 milliards de dollars.

Malawi : reprise de l'aide de la Banque mondiale

Veolia traine le Gabon devant la Banque Mondiale

Six ans après cette fonction qui l'a plongé au cœur du développement de l'Afrique, M. Diop vient d'être nommé vice-président de la Banque mondiale pour les infrastructures.

"L'énorme déficit énergétique de l'Afrique n'a pas été comblé, condition essentielle à toute transformation structurelle. La Banque mondiale investit beaucoup dans les infrastructures hydroélectriques, éoliennes, solaires et le renouvellement des réseaux vétustes" avait confié Makhtar Diop lors d'un voyage à Abidjan, la capitale économique ivoirienne.

Il s'est particulièrement impliqué dans la mobilisation de capitaux pour booster le développement socio-économique du continent. Notamment son engagement pour la promotion des énergies renouvelables et le transport en Afrique.

Somalie : la banque mondiale promet 50 millions de dollars

Makhtar Diop prendra officiellement ses nouvelles fonctions le 1er juillet 2018.

A ce poste "stratégique, nouvellement créé", Makhtar Diop sera chargé des investissements de la banque au niveau mondial "dans le domaine des infrastructures et de développer des solutions durables pour combler le déficit en infrastructures dans les pays en développement et les pays émergents", indique la Banque Mondiale dans un communiqué.

Image caption Pour Makhtar Diop les énergies conditionnent le développement

Cette vice-présidence de la Banque Mondiale "regroupe les domaines du transport et de l'économie numérique, de l'énergie et du secteur extractif ainsi que le financement des infrastructures et les partenariats public-privé (PPP)".

Media playback is unsupported on your device
Makhtar Diop, invité de BBC Afrique radio le 17/03/2017

Sur le même sujet