Congo : un autre Général devant la Cour

Une Cour de Brazzaville en 2005 Copyright de l’image Getty Images
Image caption Une Cour de Brazzaville en 2005

Norbert Dabira, un proche du président Denis Sassou N'Guesso est depuis mardi devant la Cour criminelle de Brazzaville pour répondre de l'unique chef d'accusation ''d'atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat''.

Selon l'acte d'accusation lu par le greffier ''les services de renseignements congolais ont intercepté une conversation téléphonique entre les officiers généraux Nianga Ngatsé Mbouala et Norbert Dabira''.

Lire plus :

Une conversation ''portant sur le recrutement de deux ou trois tireurs d'élite, ayant pour mission d'abattre le chef de l'Etat, en tirant sur son aéronef'', a poursuivi le greffier.

L'accusé a rejeté les accusations.

La Cour n'a pas accédé à la demande de la défense de découvrir séance tenante la bande présumée d'enregistrement de la conversation téléphonique entre les deux officiers généraux.

L'audience reprend mercredi matin, avec le débat de fond.

Ancien inspecteur des Forces armées congolaises et ancien haut-commissaire à la réinsertion des ex-combattants, le Général Norbert Dabira est âgé de 69 ans.

Sur le même sujet

Lire plus