Kinshasa réclame un retrait progressif des Casques bleus

La patronne de la Monusco a également évoqué le processus électoral que la mission des Nations Unies souhaite appuyer. Copyright de l’image Getty Images
Image caption La patronne de la Monusco a également évoqué le processus électoral que la mission des Nations Unies souhaite appuyer.

La question a été évoquée jeudi lors de la première conférence de presse donnée par Leila Zerrougui, la nouvelle patronne de la Monusco.

Toutefois, la RDC fait toujours face à des dizaines de groupes armés. Envisager un retrait des Casques bleus dans ces conditions serait un échec, estime Leila Zerrougui.

A lire aussi : Leila Zerrougui nommée à la tête de la Monusco

La patronne de la Monusco a également évoqué le processus électoral que la mission des Nations Unies souhaite appuyer.

Le mandat de la Monusco est fondé sur deux axes prioritaires : d'une part, la protection des civils et de l'autre, l'appui au processus électoral.

La République démocratique du Congo abrite la plus grande mission de maintien de la paix de l'ONU.

Elle est présente dans le pays depuis 19 ans.

Lire plus