L'exploitation des mines artisanales interdite au Burkina Faso

Cette interdiction est ''une application d'une mesure prise en 2009'' explique le ministre des mines et des carrières. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Cette interdiction est ''une application d'une mesure prise en 2009'' explique le ministre des mines et des carrières.

Exploiter les mines de façon artisanale est interdit jusqu'au 31 octobre afin d'éviter les pertes en vies humaines dues aux éboulements pendant la saison des pluies.

L'annonce a été faite par Oumarou Idani, le ministre des mines bukinabè.

L'interdiction a débuté le 30 juin et s'étendra jusqu'au 31 octobre.

C'est ''une application d'une mesure prise en 2009'' explique le ministre des mines et des carrières.

Elle intervient une semaine après la mort de quatre personnes dans le nord du pays suite à des éboulements.

Depuis 2008, plusieurs personnes perdent la vie chaque année dans les mêmes conditions, ''inadmissible'' selon le ministre.

Lire aussi :

Burkina Faso : une nouvelle mine d'or inaugurée

Côte d'Ivoire: hausse de la production d'or

Des ''sanctions'' pour les contrevenants

Les autorités appellent les exploitants artisanaux, estimés à plus de 400 000 dans le pays, à diversifier leurs activités dans l'année.

''Ils doivent fermer les sites et mener les activités champêtres pendant la saison des pluies et revenir sur les sites en saison sèche'' soutient Oumarou Idani.

Tout contrevenant dit-il, sera ''sanctionné''.

L'exploitation artisanale a produit ''10 tonnes d'or en 2017, soit environ 200 milliards de francs CFA distribués dans les campagnes'' a indiqué le ministre.

Sur le même sujet