Les auteurs de fuites au bac condamnés au Sénégal

Sénégal Copyright de l’image AFP
Image caption La justice sénégalaise condamne jusqu'à 5 ans des auteurs de fuites au baccalauréat en 2017

La justice sénégalaise condamne jusqu'à 5 ans des auteurs de fuites au baccalauréat en 2017.

Parmi les coupables il y a un proviseur, des professeurs et des élèves.

42 prévenus étaient à la barre.

Ils étaient jugés notamment pour association de malfaiteurs, escroquerie, obtention frauduleuse d'avantages matériels indus après des fuites lors du baccalauréat en juillet 2017.

Ces fuites avaient provoqué l'annulation d'épreuves de français et d'histoire-géographie à la suite de la diffusion des sujets sur les réseaux sociaux, notamment la messagerie Whats App.

A lire aussi : Sénégal : l'épreuve de Français du Bac annulée

La peine la plus lourde a été prononcée contre un proviseur qui a été condamné à cinq ans de prison ferme et 500.000 FCFA d'amende.

Il a été déclaré coupable d'association de malfaiteurs et de fraude aux examens et concours.

Un enseignant à Dakar écope de deux ans ferme, d'une amende de 18 millions en plus d'une confiscation de ses biens, selon un avocat de prévenus.

Media playback is unsupported on your device
Retour à la case "BAC"

D'autres peines prononcées, notamment à l'encontre d'élèves et d'un autre enseignant, vont de deux mois avec sursis à un an ferme. Une élève a été relaxée.

Me Aboubacry Barro, membre du pool d'avocats des accusés :

"C'est une décision empreinte de sagesse dans la mesure ou dans ce dossier il y a une personne qui a été relaxé et d'autres, à savoir des élèves et un professeur, ont bénéficié des peines allant de 2 mois assortis de sursis jusqu'à un an. Alors que cette peine d'un an couvre le temps de leur détention préventive. Ce qui veut dire que ces personnes-là sont libres. Ils ne restent que 2 personnes qui ont été condamnés à des peines allant respectivement de 2 ans à 5 ans, à savoir un professeur de lycée et un proviseur....peut être que les avocats constitués pourront interjeter appel et essayer de faire réduire la peine".

A lire aussi : Bénin : Il décroche le Bac à 11 ans

Saourou Sene, SG du syndicat autonome de l'enseignement moyen et secondaire du Sénégal salue le verdict.

"L'année dernière nous avons été choqué par l'ampleur des fraudes notées au niveau du baccalauréat sénégalais et nous avions demandé à l'Etat sénégalais d'user de tout son poids pour que nous puissions situer les responsabilités. Je crois que le verdict que la justice a fini de proposer est un verdict exemplaire à la mesure de l'affront. Et par conséquent nous le saluons. En espérant que ce verdict devrait servir de leçons à tous ceux qui seraient tenté de saboter ou saborder le bac sénégalais".

Sur le même sujet

Lire plus