Soixante personnes arrêtées dans une opération terroriste au Burkina

Des soldats burkinabè Copyright de l’image Getty Images
Image caption Des soldats burkinabè

L'armée Burkinabè annonce dans un communiqué avoir démantelé des bases terroristes dans le nord du pays au moment où deux personnes ont été enlevées et tuées dans cette même partie du pays.

Selon les forces armées, l'opération a débuté le 8 juillet 2018 sur la base de renseignements.

Elle a permis l'arrestation d'une centaine de personnes dont 60 retenus pour des investigations complémentaires et les autres relaxées après vérification.

Des explosifs, des produits de contrebandes, et d'autres matériels dangereux ont été saisis. Trois soldats ont été blessés lors de l'opération.

Cette annonce intervient au moment où deux hommes ont été enlevés et tués ce mercredi à Baraboule dans le nord du pays, selon les témoins.

L'attaque a été attribuée à des individus armés non encore identifiés arrivés sur des motos. Des opérations similaires en 2017 et début 2018 avaient abouti à d'autres arrestations.

Mais en mai dernier, l'ONG américaine Human Rigth Watch avait dénoncé des exécutions extrajudiciaires, des arrestations arbitraires et de mauvais traitements sur les populations locales dans le cadre de ces opérations anti-terroristes.

L'armée précise avoir mené ces actions dans le respect du droit humanitaire international et des droits de l'Homme.

Lire plus