Un Ethiopien retrouve ses filles en Erythrée 16 ans après

Ethiopie Copyright de l’image Reuters
Image caption Addisalem Hadigu et ses filles

Le journaliste éthiopien Addisalem Hadigu a retrouvé ses filles - Asmera et Danait - en Érythrée pour la première fois après 16 ans.

Addisalem Hadigu a tenu ses filles dans ses bras pendant de longues minutes, signe de la grande joie qui l'habitait.

Le journaliste et ses filles se sont retrouvés après 16 ans en pleurs et soulagés dans une scène de joie indescriptible.

Des retrouvailles 'au pied' du premier vol commercial entre les deux nations.

A lire aussi : L'Érythrée 'retire' ses troupes de la frontière éthiopienne

Deux vols ET (Ethiopian Airline) ont atterri dans la capitale de l'Érythrée, Asmara, rouvrant le trafic aérien entre les deux pays.

La famille d'Addisalem fait partie des nombreuses familles séparée par des décennies de guerre et de conflit frontalier entre l'Éthiopie et l'Érythrée.

"Ma souffrance a pris fin - j'ai rencontré mes filles et je les ai embrassées, et j'ai versé des larmes", a déclaré Addisalem aux médias locaux.

A lire aussi : Premier vol entre l'Ethiopie et l'Erythrée après 20 ans

Ses retrouvailles avec ses filles l'ont rempli de "tant de paix et d'espoir", a-t-il ajouté.

L'homme de 58 ans avait déclaré à la BBC la semaine dernière qu'il avait été séparé de sa femme érythréenne en 2002 quand elle a traversé la frontière avec ses enfants.

Copyright de l’image Reuters
Image caption Addisalem Hadigu ému avec ses filles

"J'étais comme un mort qui marchait, ma vie était sans signification, sans goût, la frontière était fermée aux Éthiopiens, je ne pouvais donc pas la suivre, j'avais l'impression d'être mort", a déclaré Addisalem.

A lire aussi : L'Ethiopie et l'Erythrée annoncent la fin de la guerre

"Je souhaitais que ma famille déménage dans un autre pays - parce qu'il aurait été plus facile de leur rendre visite que de traverser la frontière avec l'Erythrée."

Ethiopian Airlines a appelé le vol vers l'Érythrée - le premier depuis la guerre frontalière de 1998-2000 - "l'oiseau de paix".

Copyright de l’image Addisalem Hadigu
Image caption Addisalem Hadigu et l'une de ses filles

Les voyages aériens et routiers sont maintenant possible entre les deux nations, après que leurs dirigeants ont déclaré plus tôt ce mois que "l'état de guerre" prenait fin et acceptaient de rétablir leurs relations diplomatiques.

Les photos des familles et des proches qui se sont réunis après des années de séparation sont largement été partagées sur les médias sociaux - y compris par de nombreux membres de la diaspora.

Les passagers du vol historique de 60 minutes ont chanté et dansé dans les allées des avions et le personnel de bord a distribué des roses et du champagne.

Copyright de l’image AFP
Image caption Les passagers du vol historique Addis-Abeba - Asmara

Sur le même sujet

Lire plus