Le sommet du TAC ouvert à Yamoussoukro

Côte d'Ivoire Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le Sommet du TAC sera co-présidé par les Présidents Roch Marc Christian Kaboré et Alassane Dramane Ouattara

La 7ème conférence du Traité d'Amitié et de Coopération (TAC) entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso s'ouvre à Yamoussoukro.

Après la 6ème conférence au Sommet du TAC qui s'est tenu à Ouagadougou, les gouvernements ivoirien et burkinabé se retrouvent dans la capitale politique ivoirienne du 23 au 27 juillet.

Plusieurs sujets liés à la coopération entre les deux pays seront abordés par les deux pays notamment l'énergie et les hydrocarbures, le commerce et le développement des infrastructures routières, la jeunesse et l'emploi sans oublier la mise en place des fonds en faveur de la jeunesse et à la Femme.

A lire aussi : La Côte d’Ivoire et le Burkina réchauffent leurs relations

Cette 7ème rencontre du TAC permettra aux deux pays de revisiter les onze (11) accords bilatéraux signés en juillet 2017 à Ouagadougou.

Ces accords concernent principalement deux projets liés au transport. L'autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou et la réhabilitation du chemin de fer Abidjan-Ouagadougou-Kaya suivi de son prolongement à Tambao.

En ce qui concerne les énergies, il s'agit d'accroitre la fourniture en électricité du Burkina Faso et facilité d'avantage l'approvisionnement en hydrocarbure.

A lire aussi : Putsch manqué au Burkina : 84 accusés à la barre le 06 avril

Sur le volet de la libre circulation des personnes et des biens, les questions liées à la facilitation du Commerce, le transit et le transport sur le corridor Abidjan-Ouagadougou seront abordées.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Yamoussoukro accueille le premier forum des hommes d'affaires Ivoiriens et Burkinabès

2018 sera l'année de l'innovation au niveau du TAC avec le premier forum des hommes d'affaires Ivoiriens et Burkinabè co-présidé par les Premiers ministres Amadou Gon Coulibaly (Côte d'Ivoire) et Paul Kaba Thiéba (Burkina Faso).

A lire aussi : Le Burkina et la Côte d'Ivoire fêtent l'amitié

A cela s'ajouter la remise de prix et de fonds d'une valeur de 200 millions de F CFA aux jeunes entrepreneurs ayant de meilleurs projets.

Signé le 29 juillet 2008 entre Blaise Compaoré, président du Faso et Laurent Koudou Gbagbo, alors président de la République de Côte d'Ivoire, le Traité d'Amitié et de Coopération (TAC) est un outil de coopération institué par les deux pays.

Le TAC pose les jalons d'une coopération profitable à la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso.

Sur le même sujet

Lire plus