Les BRICS face à la "guerre commerciale" de Trump

BRICS Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les BRICS dénoncent le protectionnisme des Etats Unis

Les dernières décisions commerciales du président Donald Trump seront au cœur du sommet du groupe BRICS à Johannesburg.

Ce 10e sommet se tiendra de mercredi à vendredi en présence des présidents russe Vladimir Poutine, chinois Xi Jinping, brésilien Michel Temer, sud-africain Cyril Ramaphosa et du premier ministre indien Narendra Modi.

Officiellement, les différentes délégations doivent débattre de la "collaboration en vue d'une croissance inclusive et d'une prospérité partagée".

A lire aussi : Afrique du Sud: Ramaphosa nomme un gouvernement

Cependant, les BRICS se pencheront sur la "guerre commerciale" déclarée par Donald Trump lors de leur rencontre annuelle à Johannesburg.

Depuis le mois de juin, ils dénoncent le "protectionnisme" des Etats-Unis qui selon eux "mine la croissance mondiale".

Media playback is unsupported on your device
La Chine et les Etats-Unis s'enfoncent dans la guerre commerciale

Les puissances émergentes tiendront avantage compte du "contexte" socio-politique dans lequel se tient leur 10ème rencontre a expliqué la semaine dernière le ministre russe de l'économie Maxime Orechkine.

A lire aussi : Chine-Sénégal : de nouveaux accords

"Nous sommes à un moment où les Etats-Unis et la Chine annoncent presque chaque semaine de nouvelles mesures. C'est une guerre commerciale" dénonce M. Orechkine.

"Les discussions entre dirigeants sur le commerce sont particulièrement importantes pour coordonner nos positions" a-t-il ajouté.

Ces derniers mois, le président américain Donald Trump a déclaré la guerre à ses principaux rivaux commerciaux avec en tête Pékin, Bruxelles et Moscou.

A lire aussi : Chine: Xi Jinping libre de rempiler

Après les taxes douanières sur l'acier et l'aluminium visant surtout la Chine, les États-Unis menacent désormais de surtaxer les importations automobiles européennes, de sanctionner les pays qui commercent avec l'Iran et de taxer de façon punitive la totalité des importations chinoises.

Media playback is unsupported on your device
Xi est en Afrique pour "consolider" l'ancrage de la Chine

Le sommet annuel de Johannesburg verra également la participation d'autres chefs d'Etat et délégations qui ne sont pas membres de l'organisation.

Sont attendus le Turc Recep Tayyip Erdogan, le Rwandais Paul Kagame, l'Angolais Joao Lourenço ou encore l'Ougandais Yoweri Museveni.

A lire aussi : Chine: la croissance économique continue

Lancé en 2009, le forum de cinq pays émergents, qui rassemblent plus de 40% de la population de la planète, tente de contrebalancer des règles du jeu économique écrites par les Occidentaux.

Sur le même sujet