L’acquittement de Simone Gbagbo cassé par la Cour suprême de Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire Copyright de l’image Getty Images
Image caption L'ex-première dame de Côte d'Ivoire Simone Gbagbo

L'acquittement de l'ex-première dame Simone Gbagbo a été cassé par la Cour suprême de Côte d'Ivoire.

Fin mars 2017, la Cour d'assises d'Abidjan a refusé de suivre le procureur dans son réquisitoire d'une heure au cours duquel il réclamait la prison à vie contre Simone Gbagbo.

A lire aussi : Simone Gbagbo : le procès continue "sans elle"

Elle avait prononcé l'acquittement de l'ex première dame de Côte d'Ivoire, suscitant la colère des associations des victimes qui appelaient la Cour suprême à invalider cette décision au terme d'un procès pour crimes contre l'humanité commis pendant la crise post-électorale.

A lire aussi : Simone Gbagbo : ses avocats critiquent des ONG

La Cour suprême de Côte d'Ivoire a cassé ce jugement d'acquittement ce jeudi confirme un avocat de Simone Gbagbo.

"La Cour suprême a décidé jeudi de renvoyer Simone Gbagbo devant une autre Cour d'assises", sans donner de délai, a déclaré Me André Blédé Dohora.

A lire aussi : Procès Simone Gbagbo : boycott de ses avocats

Les motivations de la Cour suprême ne sont pas encore connues mais la défense de Mme Gbagbo s'étonne de n'avoir pas été citée à comparaître par la Cour avant qu'elle ne rende sa décision.

Simone Gbagbo purgeait déjà une peine de 20 ans pour "atteinte à la sûreté de l'Etat" prononcée en 2015.

A lire aussi : HRW dénonce l'acquittement de Simone Gbagbo

Lors de son deuxième procès, elle était jugée pour son implication présumée dans des tirs d'obus sur le marché d'Abobo et pour sa participation présumée à une cellule qui organisait des attaques menées par des milices et des militaires proches du régime.

Sur le même sujet