Nairobi et Dar es Salam se souviennent des attentats de 1998

Des survivants allument des chandelles à la mémoire des victimes à Nairobi. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Des survivants allument des chandelles à la mémoire des victimes à Nairobi.

Ces attentats ont marqué l'apparition d'Al-Qaïda sur la scène internationale.

Le vendredi 7 août 1998, deux véhicules piégés avaient simultanément explosé aux abords des ambassades des Etats-Unis au Kenya et en Tanzanie.

Vers 07H30 GMT, une énorme déflagration avait secoué le centre de Nairobi, près de la mission diplomatique américaine.

Lire aussi :

Quelques minutes plus tard, un camion-citerne stationné le long du mur de l'ambassade américaine avait explosé à Dar es Salam.

Au total 224 personnes avaient été tuées et plus de 5000 autres blessées.

Ben Laden, le chef d'Al-Qaïda qui avait revendiqué les attentats, avait été formellement inculpé en novembre 1998, à New York.

Quatre autres membres d'Al-Qaïda ont été également condamnés en 2001, à la prison à vie par un juge new-yorkais pour avoir participé à ces attentats.

Sur le même sujet