Emeutes et pillages en Ethiopie

La région somali est réputée très instable.
Image caption La région somali est réputée très instable.

Des violences agitent la région somali, située dans l'est de l'Ethiopie. Des scènes de pillages et des émeutes sont survenues dimanche, à la suite du déploiement de troupes gouvernementales.

Mais les raisons exactes de ces violences n'ont pas été précisées.

Tout laisse croire que l'arrivée des troupes fédérales semble avoir provoqué la colère de la population somali. Elle a été suivie d'émeutes et de violences ethniques à Jigjiga et dans d'autres villes de la région.

Selon un témoin cité par l'Agence France-Presse, des émeutiers vidaient les coffres des banques et mettaient le feu à des églises dans cette région à majorité musulmane.

LIRE AUSSI :

L'Éthiopie débute l'exploitation de son pétrole

Ethiopie : enquête gouvernementale sur les violences à Oromia

Samedi, l'ambassade américaine à Addis Abeba a indiqué dans un communiqué que l'armée éthiopienne avait pris le contrôle de routes clés, d'immeubles gouvernementaux et de l'aéroport de Jigjiga.

Dans la soirée du même jour, le ministère éthiopien de la Défense a également publié un communiqué annonçant qu'il prendrait les mesures nécessaires pour rétablir l'ordre dans la région.

La région somali est la deuxième plus grande d'Ethiopie, après la région oromo, mais aussi la plus instable.

Des affrontements entre membres des ethnies oromo et somali ont fait plus d'un million de déplacés en 2017.

Sur le même sujet