Le Kenya va expulser un Chinois pour "racisme"

Kenya Copyright de l’image Immigration Kenya (TWITTER)
Image caption Liu Jiaqi sera expulsé du Kenya

Le ressortissant chinois tenait des propos à connotation raciste.

Les autorités kenyanes ont arrêté un ressortissant chinois qui a été filmé en train de tenir des propos désobligeants à l'endroit des Kenyans.

Ce chinois du nom de Liu Jiaqi sera expulsé du pays a indiqué le département de l'immigration du Kenya sur Twitter.

L'homme a été enregistré dans la courte vidéo en disant que "tous les Kenyans [sont] comme des singes, même [le président] Uhuru Kenyatta".

La vidéo semble avoir été filmée par un employé de M. Liu qui était sur le point d'être licencié, bien que la raison de ces propos ne soit pas très claire dans la vidéo.

Face aux propos injurieux, l'employé a répliqué en disant à M. Liu que "tout ce que vous faites est extrêmement mauvais".

"Je m'en fiche," a répondu le ressortissant chinois.

"Je n'aime pas ce pays, un peuple de singes. Je n'aime pas parler avec eux. Ça sent mauvais et il y a la pauvreté... et les noirs : qui les aime ?" s'est interrogé M. Liu.

A lire aussi : La Chine défend ses investissements africains

A lire aussi : Demba Ba "victime de racisme" en Chine

A lire aussi : Chine: Xi Jinping libre de rempiler

"Alors pourquoi viens-tu faire des affaires ici?" l'employé lui demande.

"Pour de l'argent ... l'argent est important", a-t-il répondu.

Le ressortissant chinois ou son représentant légal n'ont pas encore commenté la vidéo.

La Chine a beaucoup investi au Kenya ces dernières années, notamment dans la nouvelle ligne ferroviaire reliant la capitale Nairobi, à la côte.

Le président Kenyatta était à Beijing au début de la semaine pour participer au sommet de la coopération Chine-Afrique où il a déclaré : "Le Kenya apprécie l'engagement démontré de la Chine à soutenir les objectifs de développement du Kenya".

Sur le même sujet