La CIA "intensifie ses frappes de drones en Afrique"

USA Copyright de l’image Getty Images
Image caption Un drone "Predator", largement utilisé par la CIA

La CIA devrait procéder à des frappes secrètes de drones contre des militants d'Al-Qaïda et de l'Etat islamique.

Les opérations seront menées depuis une nouvelle base aérienne dans le Sahara, rapporte le New York Times.

Lors des dernières années de sa présidence, Barack Obama avait souhaité que l'armée américaine se charge des attaques avec les drones.

Une décision qui faisait suite à des réactions violentes aux frappes de drones américaines dont certaines avaient entraîné la mort de plusieurs civils.

Mais sous l'administration Donald Trump, la CIA déplace actuellement des avions dans le nord-est du Niger pour cibler les militants islamistes dans le sud de la Libye, signalant ainsi une expansion de ses opérations de drones, rapporte le New York Times.

A lire aussi : Soudan du Sud : des drones pour surveiller Juba

A lire aussi : Le Niger autorise les USA à armer leurs drônes

A lire aussi : Des drones américains en Tunisie

Le journal cite des responsables américains et nigériens anonymes indiquant que la CIA avait fait voler des drones lors de missions de surveillance depuis plusieurs mois depuis un petit aéroport commercial de la ville de Dirkou, dans le nord-est du Niger.

Les drones seraient certainement utilisés dans des missions pour des frappes létales dans un proche avenir, en raison de la menace croissante liée aux militants islamistes dans le sud de la Libye, a déclaré un responsable américain au journal.

L'un des rédacteurs de l'article a posté un tweet au sujet de ce déploiement de drones :

Sur le même sujet