Bobi Wine retourne en Ouganda

Ouganda Copyright de l’image @HEBobiwine (TWITTER)
Image caption Bobi Wine en route pour l'Ouganda

Le député Ougandais annonce son retour après un séjour aux Etats-Unis.

C'est à travers un tweet que Bobi Wine, la star de la pop ougandaise devenue député, a annoncé qu'il rentrait chez lui après plus de deux semaines aux Etats-Unis.

Son séjour a été consacré à un traitement médical après avoir été battu et torturé par l'armée selon lui.

La police ougandaise a prévenu que tout rassemblement de bienvenue pour Bobi Wine serait illégal.

Les agences de sécurité ont reçu des informations sur la "mobilisation nationale" visant à réserver un accueil au député à l'aéroport international d'Entebbe, a indiqué la police.

Seule sa famille sera autorisée à l'accueillir à l'aéroport, et il sera sous escorte jusqu'à son domicile.

A lire aussi : Bobi Wine autorisé à aller se soigner aux Etats-Unis

A lire aussi :Bobi Wine libéré sous caution

A lire aussi :Bobi Wine de nouveau arrêté

Le parlementaire est en liberté sous caution après avoir été accusée de trahison suite à une prétendue lapidation du convoi du président Yoweri Museveni.

Les faits se sont déroulés en marge d'une campagne électorale partielle dans le nord de l'Ouganda.

Bobi Wine, de son vrai nom Robert Kyagulani a rejeté ces accusations, accusant le gouvernement d'essayer d'écraser toutes les voix dissidences dans le pays.

Le président Yoweri Museveni a qualifié les accusations de torture émanant de de Bobi Wine de "fake news".

Sur le même sujet