Le quotidien d'Etat zambien se met au mandarin

Un article écrit en mandarin sur la une du "Times of Zambia" de ce mardi 10 octobre 2018 Copyright de l’image Times of Zambia
Image caption Un article en mandarin sur la une du "Times of Zambia" de ce mardi 10 octobre 2018

Le journal "Times of Zambia" a trouvé un moyen ingénieux d'élargir son audience en publiant ce mardi un article en mandarin à la une.

La Zambie "ne regardera pas vers l'Est ou l'Ouest. Nous regarderons vers l'avant et irons avec quiconque veut venir vers nous", déclare le président zambien, Edgar Lungu, cité dans l'article.

Il a tenu ces propos en accueillant une délégation suisse, au palais présidentiel zambien, selon un correspondant de la BBC à Lusaka.

A lire aussi :

Le Royaume-Uni suspend son aide à la Zambie

Zambie : négociations en suspens avec le FMI

Selon la porte-parole du gouvernement zambien, Dora Siliya, la publication de cet article rédigé en anglais et en mandarin dans "Times of Zambia" s'explique par la volonté du pays de pénétrer le marché chinois.

L'explication donnée par Mme Siliya a fait l'objet de nombreux commentaires chez ses compatriotes.

Il serait mieux de choisir le gujarati, "une langue indienne appartenant au groupe indo-iranien", à la place du chinois, en raison de l'importance de la communauté indienne en Zambie, a commenté un usager du réseau social Twitter.

Le gouvernement zambien a récemment démenti des informations selon lesquelles il aurait accumulé beaucoup de dettes auprès de la Chine.

A lire aussi :

Diplomatie : Crise entre la Zambie et Cuba

La Zambie nie avoir hypothéqué sa radio publique et l'aéroport Kenneth Kaunda pour garantir les dettes en question.

La Chine a également démenti ces informations.

Selon le gouvernement, la dette extérieure actuelle de la Zambie s'élève à neuf milliards de dollars US, avec une portion de 30 % contractée auprès de la Chine.

Sur le même sujet