Dix 'terroristes' tués par l'armée au nord du Burkina

L'armée Burkinabè a tué une dizaine de terroristes avec le soutien aérien de la force Barkhane Copyright de l’image Getty Images
Image caption Dix terroristes ont été tués par l'armée dans le nord du Burkina

Une dizaine de 'terroristes' tués et dix motos détruites. C'est le bilan de la dernière opération menée par l'armée Burkinabè contre les groupes terroristes actifs dans le nord du pays.

Une dizaine de 'terroristes' ont été tués par l'armée Burkinabè avec le soutien aérien des forces françaises de Barkhane hier à Inata dans le nord du pays.

Selon l'armée française deux mirages 2000 ont décollé de Niamey et ont opéré des frappes ciblées après un vol de reconnaissance d'un drone qui avait repéré une quinzaine de motos. Dix ont été détruites.

D'après l'état major général des armées burkinabè, les assaillants neutralisés dans cette opération sont les auteurs de l'attaque du détachement de la gendarmerie nationale dans la nuit de mercredi à jeudi qui avait fait un mort et un blessé.

Lire aussi

Tirs d'obus sur l'aéroport de Sévaré

Minusma: ''Le statu quo'' ne peut pas continuer

Une attaque contre les forces françaises de Barkhane fait des victimes à Gao

C'est la deuxième fois en dix jours que l'armée neutralise un nombre aussi important de djihadiste. Le 25 septembre dernier, une vingtaine d'assaillants avaient été tués à Petogoli toujours dans la région nord, selon des sources sécuritaires.

Les groupes terroristes actifs au nord et à l'est du pays opèrent sur des motos et à travers des mines artisanales difficile à contenir par les forces armées.

Sur le même sujet