Buhari lance un ultimatum aux ‘fraudeurs’ fiscaux nigérians

Nigeria Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le président nigérian Muhammadu Buhari

Muhammadu Buhari refuse que le Nigeria soit une cachette pour les fraudeurs fiscaux.

Le président nigérian Muhammadu Buhari a menacé ses compatriotes qui détiennent des avoirs à l'étranger de les déclarer sous peine de poursuites.

Dans le cadre de sa lutte contre la corruption, le président a donné 12 mois aux nigérians pour s'inscrire dans le cadre du Voluntary Offshore Assets Regularization Scheme.

Le président a tweeté qu'il n'y aura "pas de cachette" pour ceux qui tentent de dissimuler leur richesse offshore.

Les officiels nigérians estiment que des milliards de dollars d'argent public ont été transférés à l'étranger par des fonctionnaires corrompus.

En 2016, le gouvernement de M. Buhari a annoncé qu'il avait récupéré 9,1 milliards de dollars US d'argent pris illégalement à l'étranger, a rapporté l'agence de presse Reuters à cette époque.

A lire aussi :Aisha Buhari ‘grugé’ par son aide de camp

A lire aussi :Des modèles "d'honnêteté" au Nigeria

A lire aussi :Buhari candidat à sa propre succession

Sur le même sujet