Sahle-Work Zewde devient la première femme présidente d'Ethiopie

Ethiopie Copyright de l’image Getty Images
Image caption Sahle-Work Zewde devient la première femme présidente d'Ethiopie

Les députés éthiopiens ont élu Sahle-Work Zewde à la présidence du pays.

Diplomate expérimentée, Mme Sahle-Work devient la première femme présidente d'Ethiopie et la seule femme africaine chef d'État en exercice.

Son élection à ce poste intervient une semaine que le Premier ministre Abiy Ahmed a formé un gouvernement dont la moitié des postes sont occupés par des femmes.

Dans son discours après son élection, la présidente Sahle-Work a parlé de l'importance du maintien de la paix.

Elle a été élue suite à la démission inattendue de son prédécesseur, Mulatu Teshome.

A lire aussi : Une femme nommée ministre de la Défense en Ethiopie

A lire aussi : L'Ethiopie crée un ministère de la paix

A lire aussi : Abiy Ahmed en Érythrée pour une rencontre historique

Le chef d'état-major du Premier ministre, Fitsum Arega, a tweeté que "la nomination d'une femme à la tête de l'Etat établit non seulement une norme pour l'avenir, mais booste aussi les femmes en tant que décideurs dans la vie publique".

La présidente Sahle-Wor a également occupé un certain nombre de postes à l'ONU. Elle était jusque-là la représentante spéciale du secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres auprès de l'Union africaine (UA).

Auparavant, elle avait été ambassadrice en France, à Djibouti, au Sénégal, et la représentante permanente de l'Éthiopie auprès de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), le bloc régional est-africain.

Dans la constitution éthiopienne, le poste de président est honorifique, le premier ministre détenant le pouvoir politique.

Sur le même sujet