Marche contre les machines à voter en RDC

RDC Copyright de l’image Getty Images
Image caption L'opposition ne veut pas de la machine à voter

Les opposants ont battu le pavé pour protester contre les machines à voter électroniques.

Les partisans de l'opposition en République démocratique du Congo manifestent pour exiger le retrait des machines de vote électronique qui doivent être utilisées lors des élections prévues en décembre.

Les marches autorisées par les autorités ont été placées sur surveillance et les forces de sécurité ont été déployées dans les grandes villes du pays.

Le Président Joseph Kabila aurait dû démissionner il y a près de deux ans à la fin de son second mandat, mais les élections ayant été reportées, son mandat a été prolongé.

Deux candidats clés de l'opposition, Jean Pierre Bemba et Moise Katumbi, ont été empêchés de se présenter.

Ils ont tous deux demandé à leurs partisans de se mobiliser en force pour protester contre les machines à voter fabriquées en Corée du Sud.

Jean Pierre Bemba a déclaré qu'il fallait lutter contre "la plus grande fraude électorale jamais vue avec des machines électroniques qui n'ont été testées nulle part dans le monde" relaie L'AFP.

A lire aussi : Premier signe de division dans l'opposition en RDC

A lire aussi : Election présidentielle en RDC la liste des candidats publiée

A lire aussi : Elections en RDC, Kinshasa exclut toute aide extérieure