Un américain tué au Nord-ouest du Cameroun

Cameroun, crise anglophone Copyright de l’image AFP
Image caption Des forces de sécurité camerounaises à Buea, le chef-lieu de la région anglophone du Sud-Ouest

Un missionnaire baptiste originaire de l'état de l'Indiana aux Etats-Unis a été tué dans la région anglophone du Cameroun après avoir été atteint par des balles lors d'affrontements entre force de l'ordre et séparatistes anglophone.

L'incident a eu lieu hier mardi à Bambui, le quartier universitaire situé à environ dix kilomètres de Bamenda. Un étudiant de l'université de Bamenda aurait également été blessé, explique un témoin joint par la BBC. Selon des sources sécuritaires, cinq présumés séparatistes ont aussi été tués et deux soldats blessés.

Charles Wesco, âgé de 44 ans, était au Cameroun depuis moins de deux semaines lorsqu'on lui a tiré dessus. Le missionnaire américain était à bord d'un véhicule en direction de la ville de Bamenda avec sa femme, un de ses enfants et un autre missionnaire, lorsqu'un homme en arme l'a visé à la tête à plusieurs reprises, selon sa belle-sœur.

Il n'était pas possible mardi soir de déterminer qui de l'armée camerounaise ou des séparatistes ont tiré les coups de feu fatals au missionnaire.

A l'origine de ce regain de tension, l'attaque d'un poste de gendarmerie par les séparatistes. Jeudi dernier dans la même localité, Paul Mbufong, directeur des affaires administratives de l'université de Bamenda a été tué au cours d'un affrontement.

Cette situation qui touche l'université de Bamenda en pleine période de rentrée académique, vise selon notre témoin à dissuader les étudiants de rejoindre le campus.

Sur le même sujet

Lire plus