Des policiers camerounais dénoncent leurs conditions de travail

Un policier camerounais en patrouille à Maroua (archives) Copyright de l’image Getty Images
Image caption Un policier camerounais en patrouille à Maroua (archives)

Dix policiers camerounais, ''rescapées d'une attaque des présumés séparatistes anglophones'' dans le nord-ouest du pays, adressent un message aux autorités camerounaises sur leur conditions de travail.

Ces 10 soldats dénoncent le non payement de salaire depuis près de quatre mois, l'absence de prime ce qui, selon eux, les empêche de mener à bien la lutte contre les séparatistes anglophones.

La vidéo de deux minutes tournées en une séquence a été postée sur les réseaux sociaux.

''Nous sommes abandonnés à nous même, le commissariat vient d'être incendié par les ''Ambas'' (nom donné aux séparatistes armés anglophones), disent-ils.

''Nous avons fui pour la brigade de gendarmerie, mais les gendarmes ne veulent pas de nous'', poursuit la vidéo.

Ces policiers camerounais indiquent aussi que leur vie ''est en danger et qu'ils veulent quitter le lieu à cause des conditions de travail''.

Contactée par la BBC, une source proche des services de sécurité a reconnu les policiers dans la vidéo.

Mais il n'y a pas encore eu de réaction officielle à ces accusations.

Sur le même sujet

Lire plus