Mohamed Salah, défenseur des animaux

La star du football Mo Salah s'est élevé contre un projet de son pays, l'Égypte, qui vise à exporter des animaux errants à l'étranger.

L'attaquant de Liverpool craint qu'ils ne soient consommés.

"Les chats et les chiens ne seront exportés nulle part. Cela n'arrivera pas et ne peut pas arriver", a-t-il tweeté, en même temps que des images de ses chats siamois de compagnie.Les défenseurs des droits des animaux ont réagi avec colère à cette décision, et beaucoup d'entre eux ont demandé que cette pratique cesse.Les chats et les chiens errants sont très répandus dans les rues égyptiennes.

Lire aussi: oMohamed Salah prolonge son contrat avec LiverpoolLa querelle a commencé après que le ministère égyptien de l'Agriculture a approuvé la semaine dernière l'exportation d'environ 4 000 chiens et chats à l'étranger.Mercredi dernier, le journal privé égyptien al-Masry al-Youm a déclaré que le ministère avait commencé à délivrer des certificats sanitaires pour commencer le processus d'exportation d'environ 2 400 chats et 1 600 chiens.Un jour plus tard, un porte-parole du ministère a déclaré à la chaîne égyptienne TenTV que les animaux avaient été vaccinés contre les maladies et qu'ils seraient transportés par avion conformément aux procédures légales.

Lire aussi: Russie 2018 : Salah incertain contre l'UruguayLes autorités n'ont pas expliqué dans quels pays ils étaient envoyés, ni dans quel but.L'attaquant égyptien Salah, qui jouit d'une grande popularité dans son pays d'origine et dans la région du Moyen-Orient, est entré dans le débat mardi, tweetant avec le hashtag "non aux violations des droits des animaux".

Sur le même sujet