Les commerçants du PK5 à l'assaut des groupes armés à Bangui

Des habitants du PK5 (archives) Copyright de l’image Getty Images
Image caption Des habitants du PK5 (archives)

Des heurts qui ont opposé lundi et mardi un groupe de commerçants du marché de PK5 et des éléments d'un groupe armé ont fait un mort et trois blessés.

Ces commerçants veulent se libérer des bandes qu'ils accusent de les prendre en otage depuis des années.

Mahamat Tahir alias APO, un leader de l'un des groupes armés les plus influents du secteur, a été abattu dimanche par un commerçant qui s'est vu empêcher d'ouvrir sa boutique.

Les commerçants qui se sont bien organisés ont lancé des assauts consécutifs contre les bases des différents groupes armés dont celle de Djamouss Niméry Matar alias Force.

L'interposition des Casques bleus, selon certaines sources, a favorisé l'accalmie.

La population du secteur s'est retrouvée prise en étau par les hommes en armes.

Les activités sont restées paralysées dans le centre commercial de la capitale Bangui.

Certaines écoles proches du PK5 sont restées fermées en raison de ces violences.

Sur le même sujet

Lire plus