Pierre Buyoya : ''nouvelle manœuvre de diversion''

mandat d'arrêt, nouvelle manœuvre de diversion, réaction du président Pierre Buyoya Copyright de l’image Getty Images
Image caption L'ancien président du Burundi Pierre Buyoya

Au Burundi, l'ancien président Pierre Buyoya a réagi au mandat d'arrêt lancé par les autorités actuelles du pays contre sa personne.

Dans un communiqué publié dimanche, il affirme qu'il s'agit d'une ''simple manipulation politique''.

L'ancien Chef de l'Etat estime qu'il s'agit ''d'une nouvelle manœuvre de diversion visant à faire oublier les questions douloureuses non résolues''.

Il estime que l'assassinat du Président Ndadaye il y a de cela vingt-cinq ans a déjà fait l'objet de traitements multiples et variés notamment lors des négociations d'Arusha.

Selon Pierre Buyoya, la réouverture du dossier intervient au moment où, ''le gouvernement a choisi de s'emmurer délibérément dans le refus du dialogue pour résoudre la crise qu'il a lui-même provoquée''.

Le Burundi a lancé un mandat d'arrêt international contre l'ex-chef de l'Etat burundais Pierre Buyoya et 16 anciens hauts responsables pour leur rôle présumé dans l'assassinat en 1993 de l'ancien président Melchior Ndadaye.

Lire plus