Sept activistes libérés en RDC

Des mouvements dits pro-démocratie, dont Lucha, Filimbi et Le Congolais debout, émergent en RDC depuis quelques années. Copyright de l’image AFP
Image caption Des mouvements dits pro-démocratie, dont Lucha, Filimbi et Le Congolais debout, émergent en RDC depuis quelques années.

Sept membres du mouvement citoyen Le Congolais debout ont été libérés à Kinshasa après près de quatre mois de détention au secret par les renseignements civils de la République démocratique du Congo.

"Nos sept camarades arrêtés le 11 septembre et détenus au secret sans visite à l'Agence nationale des renseignements ont été libérés vendredi soir", a déclaré à l'Agence France-Presse le porte-parole du mouvement, Hervé Diakiese.

Lire aussi:Présidentielle en RDC, des candidats empêchés de se rendre à Walikale

"Nos camarades ont été arrêtés alors qu'ils sensibilisaient la population contre l'utilisation de la machine à voter", a-t-il ajouté.

Ces machines électroniques seront utilisées pour la première fois en RDC lors des élections générales du 23 décembre, dont la présidentielle, qui doit désigner le successeur de Joseph Kabila.

Elles sont au cœur d'une controverse, une partie de l'opposition affirmant qu'elles favorisent la fraude électorale.

Lire aussi: Les États-Unis appellent à des élections pacifiques en RDC

"Nous continuons le combat pour l'alternance de manière pacifique. Nous n'accepterons pas une parodie d'élections en RDC", a affirmé M. Diakiese.

La campagne électorale a démarré le 23 novembre.