Arrêt des poursuites contre 289 personnes au Cameroun

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Afin de baisser la tension dans les zones anglophones le président Biya décide l'arrêt des poursuites contre 289 personnes

L'arrêt des poursuites concerne 289 prisonniers poursuivis par le tribunal militaire pour des délits commis dans le cadre de la crise anglophone.

Le ministre délégué à la présidence chargé de la défense Joseph Beti Assomo précise que les bénéficiaires de cette clémence seront immédiatement libérés ce vendredi, à l'issue des audiences publiques dans les tribunaux militaires des villes de Yaoundé (85), Douala, Bamenda(49), Buéa (99) et Bafoussam (3) conformément au code de justice militaire.

Le Mindef, précise que la décision ne concerne uniquement que les personnes incarcérées avec des charges d'une amplitude relative.

Selon le ministre, la mesure ne concerne pas pas ceux qui sont considérés comme criminels ,assassins, commanditaires et les planificateurs de la crise anglophone.

Décision qui selon les observateurs, exclut Ayuk Tabe et ses 9 coaccusés détenus à Yaoundé depuis janvier dernier.

Maitre Fru John du collectif d'avocats constitué pour la défense du leader sécessionniste regrette cette exclusion.

Sur le même sujet

Lire plus