Protestation contre les prophéties d’un pasteur au Ghana

Protestation contre les prophéties d'un pasteur au Ghana Copyright de l’image Getty Images
Image caption Un groupe de manifestant à Accra au Ghana. (Photo d'archive)

Au Ghana, les biens du réverend Owusu-Bempah, un prophète controversé ont été vandalisés par des populations en colère.

Les populations protestaient contre la prédiction du pasteur qui annonçait la mort du chef imam du Ghana et de plusieurs personnalités politiques en 2019.

Dans un sermon prononcé le 31 décembre, le révérend Owusu-Bempah a fait 18 prophéties pour 2019, dans lesquelles il annonce la mort du chef imam du Ghana Sheikh Usman Nuhu Sharubutu , du vice-président musulman du Ghana, Mahamudu Bawumia et de l'ancien chef d'Etat John Dramani Mahama.

Ces différentes prédications ont irrité de nombreux jeunes qui ont décidé de vandaliser des biens lui appartenant dans la capitale Accra et dans plusieurs autres villes du pays.

Un groupe de jeunes proches de l'ancien président John Mahama ont même menacé de le poursuivre en justice.

Dans une déclaration publique, ils estiment que la prophétie d'Owusu Bempah pourrait être une tentative clandestine de préparer les esprits des Ghanéens à l'assassinat planifié de John Dramani Mahama.

Pour faire baisser la tension, les leaders religieux du pays, musulmans comme chrétiens ont appelé à l'unité et à la tolérance afin de proscrire toute forme de violences qui pourraient nuire à la société ghanéenne.

Dans un communiqué, le chef imam du Ghana a appelé au calme, affirmant que ceux qui étaient exaspérés par la prophétie devraient accorder leur pardon au pasteur, qui est l'un des dirigeants d'église les plus charismatiques du Ghana.

Lire plus