Washington prépare l'envoi de soldats en RDC

Manifestation devant le siège de la commission électorale à Beni, dans l'est de la RDC, le 27 décembre 2018 Copyright de l’image AFP
Image caption Manifestation devant le siège de la commission électorale à Beni, dans le nord-est de la RDC, le 27 décembre 2018

Des soldats américains ont été déployés au Gabon pour parer à d'éventuelles violences en République démocratique du Congo, à la suite de l'élection présidentielle congolaise de dimanche dernier, a déclaré Donald Trump.

Dans une lettre adressée aux dirigeants du congrès américain, le président des Etats-Unis affirme qu'un premier groupe d'environ 80 soldats est arrivé mercredi au Gabon.

Selon Donald Trump, les troupes ont été mobilisées pour protéger les citoyens américains et les représentations diplomatiques de son pays à Kinshasa, la capitale de la RDC.

Lire aussi:

Manifestations contre le report des élections en RDC

Jour de vote en RDC

"Les soldats resteront dans la région jusqu'à ce que la situation sécuritaire en République démocratique du Congo devienne telle que leur présence ne soit plus nécessaire", a-t-il précisé.

Selon M. Trump, des forces supplémentaires américaines pourraient se déployer au Gabon "en cas de nécessité".

La commission électorale congolaise devait publier les résultats provisoires de l'élection présidentielle ce dimanche. Mais elle a déclaré que leur publication pourrait connaître un retard en raison de la lenteur du décompte des voix.

Lire aussi:

Le choix de Kabila pour la RDC

L'homme qui essaie de surpasser son père pour diriger la RDC

L'ancien magnat du pétrole qui veut être président du Congo

La Conférence épiscopale nationale congolaise (Cenco), qui représente l'Eglise catholique en RDC, a déclaré jeudi qu'elle connaissait le nom du vainqueur de l'élection présidentielle.

La Cenco, qui avait déployé des observateurs dans les bureaux de vote lors du scrutin, s'est gardée de dévoiler le nom de celui qui a, selon elle, remporté l'élection présidentielle.

Elle a demandé à la commission électorale de proclamer les résultats dans "la vérité et la justice".